Trois manières de pêcher lors d’une croisière en bateau

4. Nov 2019

Lors d’une croisière, en voilier ou en bateau à moteur, la pêche est une activité enrichissante et un excellent moyen de passer votre temps libre, surtout si ce n’est pas vous qui tenez la barre. Cela vous donnera également la possibilité de rassembler de belles anecdotes sur les combats que vous aurez menés, ce que vous aurez réussi à attraper et ceux qui vous auront échapper, et puis, n’oublions pas que cela vous permettra également d’offrir à vos convives un dîner des plus frais avec du bon poisson !

Bien que nous ne prétendions pas être des professionnels de la pêche, nous pouvons vous aider avec quelques conseils de base. Sur un bateau, il y a de nombreuses manières de pêcher, pendant la navigation, lors d’une traverse d’île en île ou alors au mouillage, on peut toujours s’amuser avec un peu de matériel à bord !*

Pêcher du gros poisson

Le matériel : Vous aurez besoin d’une canne courte mais solide et d’un moulinet assez grand pour la pêche à la traîne. C’’est mieux d’avoir une ligne solide au cas où vous attrapez un très gros poisson résistant (c’est beau de rêver, non ?) n’oubliez pas les leurres qui vous serviront à appâter les poissons. Choisissez de beaux leurres à attacher au bout de votre ligne, certains ressemblent à des poissons comestibles de la taille d’une sardine. Assurez-vous que dans votre boîte de pêche vous avez un bon couteau, des gants épais, un seau, une gaffe et un petit morceau de corde fine pour fixer votre canne au bateau.

Les bases : Une fois que vous êtes à bord de votre bateau, il vous suffit de mettre votre ligne à l’eau. Choisissez votre leurre le plus brillant ! Laissez votre ligne traîner à l’arrière du bateau, et surtout, pensez à attacher votre canne. Nous vous conseillons de laisser dans votre sillage une ligne de 4 fois la longueur de votre bateau et uniquement lorsque vous naviguez entre 2 et 4 nœuds, c’est la vitesse idéale pour la pêche à la traîne. Le sillage du bateau provoque des remous dans l’eau et les poisons vont venir y chercher de la nourriture. Assurez-vous de mettre votre cliquet pour pouvoir entendre si ça mord. Les oiseaux qui plongent en mer sont de bons indicateurs de la présence de poissons près de la surface. Les oiseaux signifient généralement que les prédateurs dirigent les petits poissons vers la surface pour se nourrir donc suivez toujours les oiseaux si vous le pouvez.

Ça mord : Parfois, vous pouvez rester assis à l’arrière pendant des heures sans une touche, mais vous aurez peut-être de la chance, au bon endroit au bon moment ! Si vous avez une touche, la première chose à faire est de ferrer, d’augmenter la traînée sur le moulinet pour qu’il soit plus difficile pour le poisson de nager. Vous ne devez pas empêcher la ligne de dévider car un gros poisson la casserait, mais vous pouvez augmenter la traînée pour fatigue et ramener plus facilement le poisson. C’est ce que font de nombreux pêcheurs. Le jeu consiste à enrouler la ligne lorsque le poisson se fatigue, puis à lutter pour le retenir alors qu’il tourne dans une dernière tentative désespérée de plonger pour le fond. C’est votre combat. Lorsque vous entendez la ligne partir, ralentissez le bateau autant que possible. La partie la plus difficile est de le remonter à la surface. La technique habituelle consiste à tirer la canne et à se pencher en arrière, puis à enrouler de toutes vos forces. Espérons que rapidement le poisson sera à côté du bateau et un de vos équipiers pourra l’attraper et le ramener à bord !

  

Pêcher des poissons plus petits

Le matériel : La pêche au lancer est amusante ! Vous avez besoin d’une canne légèrement plus longue, plus fine et plus flexible et d’un moulinet plus petit. La pêche au lancer consiste essentiellement à lancer et à dévider de manière répétée lors de la navigation ou au mouillage. Votre ligne sera plus légère et les leurres plus petits. Vous avez toujours besoin de tout ce dont vous avez besoin pour la pêche à la traîne, mais en taille réduite, car vous allez pêcher de plus petits poissons.

Les bases : Lorsque vous aurez jeté l’ancre pour passer la soirée près d’une île au milieu de nulle part et que tout ce

que vous pouvez voir c’est du bleu bordé de vert, c’est que c’est le bon moment pour pêcher ! Vous pouvez discrètement faire demi-tour car l’arrivée de votre bateau aura attiré l’attention des poissons. Vous pouvez également embarquer sur votre annexe ou sur un paddle et vous diriger un peu plus loin. Les poissons se rassemblent aux changements de profondeur ou de topographie. Un rocher isolé surplombant la mer est un lieu naturel de rencontre si vous êtes un poisson. Si vous y lancer une ligne, cela devrait être bon !

Ça mord : Si vous avez une touche, ça peut aller vite ! Si vous pêchez sur le récif, il peut s’agir d’un poisson de récif, en particulier si vous avez laissé votre appât dérivé au fond avant de remonter. Les poissons de récif ne sont pas bons à manger, ils peuvent être contaminés par une toxine et vous donner la Ciguatera, une intoxication alimentaire donc laissez-les partir. Bien sûr, vous pouvez aussi attraper une belle carangue ou un vivaneau, parfait pour le barbecue !

La pêche à la main

Le matériel : La pêche à la ligne à la main consiste à mettre à l’eau une ligne avec un hameçon généralement appâté, de bonne taille par rapport au poisson recherché.

Les bases : la plupart des marins ont grandi en utilisant des lignes à l’arrière du bateau. C’est aussi efficace qu’une canne, bien que plus difficile à enrouler et dangereux pour les doigts. C’est parfait pour attraper de petits poissons, pour le plaisir, tout en étant au mouillage. Si vous avez des enfants à bord, une ligne à main est facile à gérer et ils auront beaucoup de plaisir à attraper ce qui passe. Laissez la ligne vers le bas jusqu’à ce qu’elle touche le fond, puis soulevez-la plusieurs fois (c’est ce qu’on appelle le jigging), enroulez et recommencez.

Ça mord : Pour le plaisir de tous ! Vous pourrez déguster les petits poissons au barbecue ou les laisser repartir.

*Il est possible de pêcher depuis le bord sous réserve de respecter les règles et zones d’interdiction mais le matériel n’est pas fourni, vous pouvez apporter le vôtre si vous le souhaitez et qu’il ne présente pas de danger pour les autres passagers ou l’équipage. Nous n’acceptons pas à bord de matériel de chasse sous-marine. Renseignez-vous sur les différentes législations selon le pays où vous partez naviguer, les autorisations peuvent varier.

 

En savoir plus
Pour en savoir plus sur nos locations rendez-vous ici.

Pour toutes les inspirations de croisières, conseils et astuces, retrouvez-nous sur le blog.

Retrouvez toutes les informations sur nos croisières à la cabinecroisière avec équipagesans équipage ou encore croisière avec skipper ou appelez-nous au +33 (0)1 56 68 70 81.
Vous pouvez aussi nous contacter via notre formulaire de contact ou par e-mail à contact@dreamyachtcharter.com.